Vous avez dit chamane

Le chamane c’est celui qui entre en transe pour accéder à l’autremonde

Définition de base de Mircea Eliade.

Le chamane de première génération

Pétroglyphes avec spirale – image ci-dessus.

40 mille ans.

Facilité à accéder à l’autremonde par la transe.

De nombreux chefs de famille sont « presque chamanes ».

Le chamane de seconde génération

L’époque de perte des pouvoirs est variable selon les groupes humains

Le chamane de seconde génération a des difficultés à entrer en transe et à accéder à l’autremonde.

Il doit utiliser des aides : tournoiement, tambour, enthéogènes, etc.

ll décrit sa nostalgie des temps anciens où c’était facile.

Les membres de la tribu ont perdu la faculté.

Le chamane de troisième génération

Il n’accède pratiquement plus à l’autremonde.

Il garde les outils – hors la transe – des chamanes des générations précédentes.

Il crée de nouveaux outils.

Le néo-chamane

Il peut être de première génération = entrer spontanément en transe : Corine Sombrun.

Il peut être de seconde génération et utiliser les enthéogènes.

Il peut être de la troisième génération.

Beaucoup d’outils sont universels

L’étude comparative des chamanismes du monde montre que la base est la même.

C’est normal puisque la transe et l’autremonde sont liés à des caractéristiques du cerveau et que nous avons tous à peu près le même cerveau.

Le fait que la pensée des défunts nous « poursuive » est aussi cérébral.

La symbolique du monde chtonien (sous-terrain, enfer) et du monde aérien a des ancrages profonds.

Lorsque l’on passe à la seconde génération on voit des adaptations locales :
– les animaux de référence sont différents
– l’eau, la montagne, l’arbre, etc. ont des importances relatives
– les plantes médiatrices sont différentes
– etc.

Mais, derrière ces différences, il y a des dynamiques communes.

La revendication d’authenticité

Elle n’a aucun sens pour la première génération qui est cérébrale.

Pour la seconde génération, être Limousin – comme moi – et se dire Lakota c’est un peu bizarre mais ça ne fait de mal à personne.
On peut déposer des brevets sur des processus. Pourquoi pas un brevet sur la manière Lakota de taper sur un tambour ???
Sauf qu’à tout les coups il existe la même manière chez les Papous ou ailleurs !!!

Déposer un dessin Lakota, mais qui est le dépositaire ?
J’imagine que les candidats vont s’entretuer avec les meilleures intentions.

Post scriptum, la tête de l’emploi

Profil d’un Limousin dessiné par Juliane Fuchs :
profil sur rouge

Tête de Limousin ou tête de Lakota ?

.

.

.

Source image : WikiMédia

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s